L'équipe

Christian M. Fournier

christian@lesvuesdufleuve.com

 

 

Depuis 1999, Christian oeuvre à titre de chargé de projets. Il a réalisé et coordonné plus de 200 mandats. De manière générale, il agit comme producteur et réalisateur de documentaires. Son expertise s’est développée grâce à sa passion pour son métier. Il est minutieux, rigoureux, professionnel et polyvalent. Il est également directeur photo. Sa caméra est unique, très humaine, près des personnages tout en étant à la fois esthétique et poétique.

 

En 2004, son film Make money, salut bonsoir! portant sur les travailleurs victimes de la bérylliose à la mine Noranda de Murdochville lui vaut le Prix du Public et le Prix Enviro au Festival de films de Portneuf sur l'environnement. Il enchaîne ensuite en 2008 avec Léandre Bergeron, avec conviction sans espoir et en 2012, L'ange des Grondines (Prix du Public au FFPE ). En 2015, son documentaire long-métrage Nallua,  portant sur deux femmes inuites qui reviennent sur les lieux d’une tragédie qui a décimé leurs proches en 1943, lui vaut une Mention spéciale du jury au Babel Film Festival, en Italie, et le Prix du meilleur documentaire canadien au Festival International de cinéma et d'art de Percé . Depuis, le film a fait été présenté dans plus de 12 festivals nationaux et internationaux.

 

 

 

Nadine Beaudet

nadine@lesvuesdufleuve.com

 

Née sur la Côte-Nord et amoureuse des régions, son approche cinématographique est habitée par l'appartenance, l'identité et l'imaginaire. Elle s'intéresse aux rapports qu'entretiennent les gens avec leurs univers réels et rêvés et crée des films documentaires porteurs d'une réflexion à la fois humaine et territoriale.

 

Son premier long métrage documentaire LE COSAQUE ET LA GITANE (2012) a remporté le Prix Pierre-et-Yolande-Perrault aux Rendez-vous du cinéma québécois (2013). Avec CES HOMMES DE PASSAGE (2015), elle a fait partie de la première cohorte du collectif de 5 réalisateurs (5 courts) initié par l’ONF et SPIRA qui visait à réintroduire le documentaire très court dans le paysage cinématographique. Son plus récent film LE CHANT DES ÉTOILES (2016) sélectionné par le Festival international du film documentaire en Cévennes (France), dévoile la rencontre inédite de l’astronomie et de la musique dans un récit poétique et humain. Elle développe actuellement deux nouveaux longs métrages. Le premier,  LA FILLE DU CRATÈRE, coréalisé avec Danic Champoux, témoigne avec tendresse et détermination de l’influence de Yolande Simard au coeur de l’oeuvre de Pierre Perrault, son complice et grand amour. Avec LA MAISON DES SYRIENS, coréalisé avec Christian Mathieu Fournier l’on découvre avec humanité le processus de parrainage d’une famille de réfugiés Syriens à Saint-Ubalde, dans la région de Portneuf.

Réalisation : Mediactive