Make Money, salut bonsoir !

Prix

Prix enviro et prix du public

au Festival de films de Portneuf sur l’environnement 2004

Critiques

«Et c’est là, la grande force de ce documentaire. Loin d’être misérabiliste, il nous met en plein visage notre incompréhension, notre apathie devant le sort de ces petites villes qui agonisent. Devant le sort de ces travailleurs malades, qui doivent se battre pour qu’on puisse leur offrir une compensation décente. Les réalisateurs témoignent de façon pudique et empathique.»

Frédéric Boudreault, Le Soleil, 4 novembre 2004

Diffusions

Festival de films de Portneuf sur l’environnement FFPE (2004)

Prise 12 de New Richmond (2005)

Rendez-vous du cinéma québécois RVCQ (2005)

Cinéma Excentris (Montréal)

Cinéma Paraloeil (Rimouski)

Espace F (Matane)

Télé-Québec

Synopsis

Ce documentaire examine l’impact de la fermeture de la mine Noranda sur la communauté de Murdochville. Cette chronique prend comme pivot le quotidien de trois hommes : Dont l’un est victime de la bérylliose (maladie industrielle), l’autre est l’incarnation de la jeunesse au prise avec l’exode et le maire de Murdochville, qui se sent trahi par le gouvernement et la compagnie.

 

Par le biais de ces histoires personnelles, nous suivons nos intervenants engagés dans le quotidien de leur ville, ce qui autorise un regard plus large sur la lente métamorphose de la communauté depuis la fermeture de la Noranda en avril 2002.

Fiche technique

Documentaire, 52 minutes, 2004

 

Réalisation : Christian M. Fournier et Martin Frigon

Images : Christian M. Fournier

Montage : Babalou Hamelin

Musique : Mathieu Farhoud

Production : Monique Simard

Réalisation : Mediactive